RECHERCHER
Essais XVS 125 Dragstar

Si elle fanfaronne actuellement en tête des ventes toutes cylindrées confondues, la marque aux trois diapasons doit cette embellie commerciale en grande partie à sa forte représentation dans le segment 125 cm", puisque elle place pas moins de cinq modèles dans le hit parade 2000. Des traits, des scooters et bien sûr des customs, catégorie dans laquelle Yamaha s'est propulsée en spécialiste. Pourtant, ici comme ailleurs, la concurrence fait rage, la plus forte rivalité émanant de Honda, l'ennemi de toujours. Ainsi, l'éternelle Virago s'est fait voler la vedette cette année par la Shadow au classement des huitième de litre. Une sorte de crime de lèse majesté que Yamaha s'est empressé de réparer.

c'est une 600 ?

La riposte en question, c'est elle : une 125 totalement relookée qui reprend de ses illustres aînées l'appellation Drag Star. Le mimétisme ne s'arrête pas à cette seule filiation patronymique puisque la nouvelle venue a fait siennes toutes les recettes esthétiques inaugurées par la 650 puis la 1100.

Basse, longue, massive et généreusement chromée, la petite Drag Star cultive donc l'esprit low rider et son surdimensionnement bluffe la plupart des badauds. "Non Monsieur, l'outil qui trône fièrement entre mes jambes cube un petit huitième de litre et non pas le triple, comme ses formes rondouillardes pourraient le laisser penser Pour vous convaincre, écoutez, je vais démarrer la bête !". Là, l'erreur n'est plus possible, le feulement de moulin à café qui s'échappe de l'outil trahissant fatalement sa catégorie administrative.

Pourtant, ce micro V-twin s'avère plutôt convainquant à l'usage. Il s'agit toujours du bloc refroidi par air propulsant la Virago mais pour sa nouvelle carrière au coeur de la Drag Star, il a bénéficié d'aménagements qui le rendent plus puissant (gain de 3 poneys) et plus expressif. Dès lors, la machine se laisse mener sans effort et crédite son pilote de quelques accélérations appréciables. Le reste de l'accastillage -- système de freinage et suspensions - s'acquitte honorablement de sa tâche et offre ce que l'on est en droit d'attendre de la part d'un custom de petite cylindrée, c'est-à-dire le minimum syndical.

Si la Drag Star 125 s'avoue promise à un bel avenir commercial, ce n'est pas grâce à son moteur onctueux et puissant, ni aux performances basiques de son châssis. Non, pour conquérir ces fameuses parts de marché si prisées, la Yamaha a su s'entourer des meilleurs artifices stylistiques. Gabarit flatteur, position de conduite relaxe et ligne "américanisée" à souhait sont au rendez-vous, et visiblement c'est tout ce qui a le droit au chapitre dans le coeur des bikers en herbe.

écrit le samedi 12 février 2005.

Articles du même auteur :