RECHERCHER
Essais 1100 Dragstar Classic

L'histoire débute dans les années 80 quand, en pleine "époque Enduro", Yamaha s'aperçoit qu'en Europe aussi il y a un grand nombre de motards qui n'ont pas besoin d'arriver toujours avant les autres, de chevaucher sur les dunes et qui ne sont pas contre l'idée de voyager avec les fesses au ras du sol. Yam' propose alors la Virago, une moto qui n'est pas seulement un guidon corne de vache posé sur une routière normale et qui marque un tournant dans l'histoire du custom made in Japan.

Dans la seconde moitié des années 90, le custom vit son heure de gloire et les goûts s'affinent ! La Drag Star 650 naît avec le même coeur en V mais revu et amélioré que la 535 Virago, bien décidée à arracher le record des ventes du segment que la Honda Shadow 600 domine désormais depuis des siècles. L'opération réussit parfaitement. La course vers des cubages toujours plus généreux conduit à la disparition de l'ancienne Virago 1100 et au baptême de la Drag Star 1100. Après le succès de la Drag Star 650 en version Classic, la 1100 sort également dans cette robe. Soutenue par une large gamme d'accessoires originaux et par un aftermarket toujours plus attentif la Drag Star 1100 Classic se présente comme un cruiser pur et dur. Une moto qui n'a pas peur d'affronter de longs voyages et qui ne craint pas la concurrence de ses soeurs (Royal Star, Wild Star et Venture), tout ça grâce à un prix décidément avantageux et une consommation réduite.

écrit le samedi 12 février 2005.

Articles du même auteur :